Ramée, Marin

 

Localisation

Chemin de la Ramée 6, Rue de Foinreuse 8, 2074 La Tène, NE

Dates

2018 – 2020

Statut

Livré

Collaborateurs

Fabrice Agustoni, Simon Schneider, Diana Leon, Stefano Locatelli

Photographies

Reto Duriet, AASN

Description du projet

Le projet tisse une relation forte avec le contexte. A l’échelle du village de Marin, la parcelle se trouve au carrefour de différentes morphologies bâties. A proximité du noyau historique sur le côté nord-ouest, elle jouxte un quartier de villas contiguës à haute densité en est et une série de pavillons modernes au sud.

 

Situé en zone de faible densité mais côtoyant des secteurs aux densités variables, le projet s’efforce de faire le lien entre ces différentes configurations en décomposant la forme urbaine en trois morceaux de 3 (1x) et 2 villas (2x). Cela permet à l’ensemble d’établir des rapports d’échelles avec chacun des quartiers voisins tout en densifiant subtilement cette zone du village et en maintenant un forte composante végétalisée puisque chaque maison dispose d’un généreux jardin. Une grande percée pour les promeneurs qui passent sur les chemins de la Ramée et de Foinreuse est également maintenue en direction du Jura, en diagonale à travers la parcelle.

 

Le terrain offre un beau dégagement vers le nord-ouest, vers les Crêtes et les forêts. Les deux orientations retenues pour l’implantation des maisons permettent d’offrir à chacune un cadrage dans cette direction tout en menant une réflexion à l’échelle du quartier. L’ilot est ainsi fermé sur son angle sud-est, complétant un morceau du village grâce aux sept nouvelles unités de logements. Les rapports avec les voisins et les voiries sont réfléchis. Les géométries retenues sont franches et permettent ainsi au projet de s’affirmer tout en restant facile à appréhender.

 

La manière de vivre proposée se veut résolument individuelle mais mène une réflexion de collectivité, notamment dans le traitement des aménagements extérieurs qui se mettent en relation les uns avec les autres et dans l’articulation du sous-sol où chaque entrée est clairement identifiable. Un niveau de confort optimal est proposé tout en rationalisant le processus, notamment en travaillant avec des géométries claires permettant d’identifier facilement chacune des unités. Celles-ci développent toutes le même système avec une succession de séquences fluides menant de l’espace public (route) à l’espace privé végétalisé (jardin), en traversant notamment une zone minérale accueillant une place de parking en relation avec la route publique et se terminant sur une belle terrasse dont l’ameublement est flexible. Les seuils extérieurs et intérieurs sont subtils mais fonctionnels. Un grand espace de vie de plain-pied épousant le profil du terrain naturel est le centre de la maison. Au premier étage se trouvent les chambres alors que le sous-sol contient une partie technique et de stockage.

 

L’ensemble construit est composé d’un socle en béton armé contenant notamment le parking sur lequel seront posées des maisons dont la structure sera en bois, sera revêtu de lames de bois verticales. Au-delà des compétences évidentes du maitre d’ouvrage dans ce domaine, ces matériaux nous semblent cohérents dans cette situation hétérogène. Conférant une image légère aux maisons, les lames verticales permettront de mettre en évidence la verticalité allant dans le sens de la morphologie générale des constructions et de leurs arêtes. Les productions de chaleur sont assurées par du solaire thermique et par des pompes à chaleur air eau silencieuses de dernière génération. Avec ces options, les quantités d’énergies consommées tant pendant le chantier qu’après la mise en service des maisons seront faibles. De plus, les nuisances pendant la construction pourront être réduites de manière substantielle puisque les ossatures des maisons seront préfabriquées en ateliers.

 

Façades

Les façades présentent une image légère et sensible grâce à l’utilisation de bois posé verticalement. Les ouvertures dialoguent avec le contexte de par le jeu subtil sur leurs tailles humaines et leurs proportions qui s’adaptent selon les situations. Elles sont fonctionnelles et impliquent une maintenance normale.

 

Toitures

Revêtus de tuiles et de panneaux solaires pour la production d’eau chaude sanitaire, elles se veulent classiques et de géométries claires et orthogonales. Leur forme affirmée permet de conférer un caractère contemporain à l’ensemble et de proposer des galetas. Sans avant toit afin de réduire la maintenance des parties basses des sous toiture, les volumes sont ainsi clairement découpés. Un seuil d’entrée extérieure abrité sous forme de porche est prévu à chaque entrée de logement.

 

Aménagement intérieur

Au gré du preneur, l’architecte a procédé à des pré-choix classiques offrant une fourchette de prix correspondant à une gamme de logements de standing moyen supérieur.

 

Aménagements extérieurs

Egalement au gré du preneur, le projet des extérieurs veille à traiter ces derniers de manière cohérente à l’échelle de l’ensemble tout en proposant différents sous-espaces flexibles correspondant aux activités envisagées. Par endroits, la présence du parking enterré conditionne certains choix.

 

Equipements techniques

Chaque unité a ses propres introductions, évacuations, et équipements techniques.  De dernières générations et à basse consommations, ils s’inscrivent dans la logique de développement durable.

Chauffage : mixte solaire thermique et PAC air-eau avec diffusion via chauffage de sol.

ECS : connectée sur le chauffage

Cuisine : au gré du preneur

Electricité : sans domotique, équipées selon les standards actuels