Champ du Four, Auvernier

 

Localisation

Auvernier

Dates

2021-2023

Statut

En cours

Collaborateurs

Fabrice Agustoni, Isabelle Agustoni, Simon Schneider, Lorenzo Beaudouin

Photographies

AASN

Description du projet

Situation

Le site se trouve en bordure nord du domaine du Château d’Auvernier et est séparé de ses vignes par l’étroit chemin des Abbesses. Ce dernier est tenu par 2 murets en pierres appareillées datant de plusieurs siècles. Il génère un léger flux dont le projet devra tenir compte.

Côté nord se trouve une petite zone de villas individuelles construites dans les années 1990-2000.

Le dégagement au sud est préservé à long terme car les vignes, le Château et son domaine ainsi que l’ensemble villageois, tous bien conservés, sont placés sous protection absolue.

Les flancs est et ouest du bienfonds sont en zone à bâtir, toutefois encore peu construits : la parcelle voisine en est contient une petite maison bien proportionnée qui doit dater du début de XIXème alors qu’un grand parchet de vignes se trouve côté ouest.

Notion d’évolution

La maison est construite pour une famille avec 3 enfants dite « traditionnelle ». L’évolution de notre société montre que ce modèle ne représente plus la majorité du vécu des gens et que les profils de type petits ménages ou familles monoparentales augmentent.

Le projet en tient compte et la notion d’évolution signifie que la maison peut facilement se scinder en 2 logements qui correspondraient peut-être plus aux besoins d’une prochaine génération.

Un « projet dans le projet » de 2 appartements a donc d’ores et déjà été développé en détails. Les façades et le volume sont pensés de manière à ne pas nécessiter de modification en cas de scission.

Matériaux

Le bois s’est imposé d’emblée dans le but de réduire l’impact de la maison sur l’environnement et par attachement pour ce matériau. Il sera essentiellement d’origine suisse et la plus locale possible. Le béton sera utilisé avec parcimonie uniquement dans les secteurs en contact avec le sol où ses caractéristiques le rendent indispensable.

Le toit sera composé exclusivement d’un champ photovoltaïque produisant de l’électricité pour la maison. Les avants toits offriront une petite protection aux façades et permettront de recueillir les eaux de pluie sans complications. Sa forme et en particulier le sens de son faîte se justifient entre autres par la volonté de mettre en place un champ solaire le plus efficient possible.

Projet extérieur et volumétrie

L’implantation dans le sens nord-sud engendre un rectangle dont le grand coté est parallèle aux dégagements des villas existantes au nord, réduisant ainsi l’impact volumétrique de la construction pour ces dernières et maintenant des vues diagonales vers le sud, vers les vignes et le village.

La morphologie du toit trouve ici une seconde justification : 2 pans de faibles pentes avec un faîte nord-sud permettent de réduire le volume construit hors sol.

Les aménagements extérieurs sont sobres, efficaces et simples d’entretien. Ils offrent un terrain de jeu idéal. Une végétation locale favorable à la biodiversité sera plantée de manière à offrir un peu d’intimité. La voiture familiale sera parquée en est et ne sera pas abritée par une construction.

Projet intérieur

La maison s’organise sur 3 niveaux dont 2 hors sol. Le rez-de-chaussée est organisé tout en fluidité. Il tire profit des vues et offre de l’intimité à ses occupants, les loggias ayant été développées aussi dans ce double objectif. A l’étage les chambres s’ouvrent sur une généreuse zone de circulation offrant de nombreuses possibilités. La taille des ouvertures tient compte des surchauffes estivales.

Techniques

La maison est pensée en « low tech » et une certaine discipline sera nécessaire à l’utilisation pour tirer pleinement profit de ses caractéristiques hautement respectueuses de l’environnement. Peu d’équipements engendrant des entretiens ou des réglages savants y seront placés à part le champ solaire.

Le chaud sera généré par une pompe à chaleur air-eau située au sous-sol qui n’engendrera ainsi pas d’impact pour le voisinage, et même moins que si elle était à bois notamment car il n’y aura pas besoin de se soucier de son approvisionnement par camions. De plus, la PAC sera réglée de manière à tirer un maximum profit du champ solaire en chauffant les eaux aux moments opportuns, à savoir quand le champ solaire est actif.