Cercle National, Neuchâtel

 

Localisation

Place Pury, Neuchâtel

Dates

2019-2022

Statut

En cours

Collaborateurs

Fabrice Agustoni, Samuel Maire, Almudena Miguel, Apolline Dubois, Malou Siegried

Photographies

AASN

Description du projet

Situation – Substance actuelle

Le bâtiment occupe une place centrale privilégiée au cœur de la ville. Doté d’une riche histoire, les bâtiments érigés à cet endroit ont notamment subi les humeurs du Seyon. Courvoisier mentionne une reconstruction entre 1740 et 1743 par les héritiers d’Abraham Chambrier qui correspond à la forme actuelle lisible. En 1848 s’installe le Cercle que vous connaissez. D’autres modifications ciblées du bâtiment ont eu lieu dans le courant du XXème siècle.

Situé en zone d’ancienne localité, il s’agit de prendre soin de l’immeuble et de lui assurer pérennité. Sa forme actuelle est une réponse au modèle de la Place des Halles (n°13). Leurs similitudes sont clairement reconnaissables aux volumétries et aux balustrades en pierres qui bordent les terrasses des deux édifices.

Le bâtiment ne répond plus aux exigences notamment concernant l’accessibilité des personnes à mobilité réduite et en matière de prescriptions de défense incendie. Une amélioration et une mise à jour du restaurant est aussi visée par le propriétaire.

 

Projet

Le projet se caractérise par deux fronts principaux :

1. Implantation d’un ascenseur desservant tous les étages y c. les combles

Il s’agira de rendre accessible les locaux aux personnes à mobilité réduite mais aussi d’améliorer l’exploitation du restaurant et de la salle de conférence du 2ème étage.

La position de l’ascenseur s’explique par l’objectif de le coupler à l’une des entrées et à un des escaliers de manière à les rendre complémentaires. Adossé à un mur de refend historique, il tient compte de la substance existante.

L’excroissance engendrée en toiture est située au centre de l’îlot urbain et ne sera donc pas visible depuis la zone piétonne.

 

2. Transformation du restaurant

Ce dernier a besoin d’un rafraichissement global. L’objectif est d’aérer les locaux et de les rendre plus lumineux grâce au démontage de « bouchons ». Sa configuration actuelle engendre un intérieur sombre alors que le travail du personnel est compliqué par une multitude de sous-espaces et de recoins qui empêchent les visions d’ensemble. Les flux sont repensés et canalisés notamment grâce à la construction d’une nouvelle cuisine repositionnée.

La terrasse, quant à elle, est remaniée pour proposer de l’espace et plus de flexibilité. L’ajout arrondi construit au milieu du XXème siècle et accueillant une grande salle est démonté. Il est remplacé par un volume niché contre le mur mitoyen en ouest, reprenant la configuration d’un avant toit encore visible au début du XXème siècle. L’idée est de libérer la façade sud comme lorsqu’elle regardait le lac, la remettre en valeur.

D’autres travaux localisés auront lieu dans l’édifice, essentiellement liés aux prescriptions feu. Nous relevons l’ajout d’une cuisine au niveau 2, construite dans le vide de ventilation qui a déjà été comblé d’un étage pour le restaurant, mais qui restera encore lisible sur un niveau, simplement raccourci.